COMMENT OBTENIR PLUS DE 0 EURO LORS DE TA PROCHAINE LEVÉE DE FONDS

Souvent présentée comme l’alpha et l’omega de la vie des startups, la levée de fonds est ce procédé qui consiste à soliciter un investissement en fonds propres de la part d’un ou de plusieurs investisseurs en échange d’une entrée au capital de la société. Cependant, dans l’esprit commun, cette opportunité ne semble pas être à la portée de tout le monde. Qui peut lever des fonds ? À quel moment ? Comment s’y prendre ? À qui s’adresser ? Et pour quelle utilisation ?

Cet article a pour but de t’éclairer sur une méthode qui reste encore très floue pour bon nombre de jeunes créateurs d’entreprises. Startupers, startupeuses, crevons l’abcès.

Pourquoi a-t-on besoin de lever des fonds et quels sont les projets éligibles ?

Le sentiment d’avoir découvert la recette du Coca-Cola ou d’avoir inventé le fil à couper le beurre ne suffit pas à être légitime lorsqu’on sollicite de l’argent auprès d’un investisseur. L’éventualité d’une levée de fond doit être envisagée lorsque le recours aux aides publiques ou au prêt bancaire n’est plus suffisant. Cela concerne généralement les entreprises innovantes dont la croissance s’accélère vigoureusement.

L’entreprise doit être dotée d’une certaine maturité – généralement estimée de 3 à 5 ans, en fonction de l’expérience du porteur de projet. Ensuite se pose la question de l’utilisation prévue pour ces fonds. La plupart du temps, ils sont destinés à :

-investir dans un processus de recherche et développement afin de créer un nouveau produit,

-obtenir du temps pour se développer commercialement

-compenser le délai qui existe entre le moment où l’on réalise un investissement et celui où l’on en tire les revenus.

Qui sont les investisseurs ?

Une fois ces conditions remplies, il s’agira certes de taper aux bonnes portes, mais surtout de pouvoir les identifier. Plusieurs pistes existent alors. Les investisseurs revêtent généralement trois formes :

-les « Business Angels »,  qui sont des personnes prêtes à investir dans une entreprise qu’elle jugent innovantes. Il s’agit le plus souvent d’entrepreneurs.

-les « Capital-risqueurs », qui sont des sociétés dont le rôle est de financer la création ou le développement d’entreprises à risque mais à fort potentiel de croissance, dans une l’attente d’une plus-value de leur capital.

-les « fonds d’amorçage», qui interviennent dès la création de l’entreprise.

Une fois identifiés, il faut être en mesure de pouvoir convaincre ces investisseurs de miser sur votre projet. Pas parce que vous êtes convaincus d’être le meilleur, mais par ce que le plan que vous avez établi pour atteindre votre objectif mérite que l’on s’y intéresse. Et cela ne s’improvise pas. Comme pour un match de foot, une bonne préparation est nécessaire. Veillez à accorder une importance toute particulière à la rédaction et la présentation de votre projet en vous munissant d’un « Executive summary », résumant en une page votre activité, et d’un business plan qui présentera de manière détaillée votre structure et son aspect financier. Employer les bons termes ne vous sera pas inutile.

À savoir : le Business Angel s’intéresse d’avantage à la personnalité du créateur du projet et à sa capacité à féderer des partenaires autour de son idée, plutôt qu’à des projections mathématiques. Une histoire de feeling, donc… Et de patience. La campagne de levée de fonds peut prendre plusieures semaines voire plusieurs mois. Ayez bien en tête que vos bienfaiteurs investiront le plus souvent des montants compris entre 50.000 et 500.000 euros pour les Business Angels, parfois bien plus pour les Capital-risqueurs.

Ensuite, vous vous demandez pour quoi des gens seront prêts à vous confier autant d’argent alors que plus petit vous « oubliiez » parfois de rendre la monnaie à votre mère lorsqu’elle vous envoyait acheter du pain. L’objectif des investisseurs est le suivant : réaliser des plus-values sur la revente des partipations acquises dans votre capital. En termes d’image et de bilan comptable, l’impact d’une levée de fonds est plus qu’important dans la mesure où il confère une crébilité à votre structure. Outre l’aspect financier, vous pouvez également bénéficier d’éléments fondamentaux au dévéloppement de vos activités tels que le carnet d’adresses, les compétences, les conseils…

Lever des fonds… Autrement

Il existe des alternatives à la levée de fonds. Le plateformes de financement participatif telles que Kiss Kiss Bank Bank, Kickstarter ont quant à elles recours aux internautes qui, moyennant une contrepartie que vous définirez au préalable, peuvent soutenir votre projet. Toutefois, au-delà d’un délai indiqué, si le montant que vous avez sollicité n’est pas atteint, vous ne toucherez pas les fonds et ces derniers seront remboursés aux donateurs.

Si malgré tous nos bons conseils, tes tentatives de trouver des « sous booster », ton business reste vain, nous te conseillons la bonne vielle méthode : la « Love Money », le soutien de la famille et des bons vieux amis, qui, même s’ils ne croient parfois pas à ton projet, croient en toi.

Ecrit par
More from Argot

TONJÉ BAKANG, LES MILLE ET UNE VIES D’UN CONTEUR D’HISTOIRES

À 35 ans, il est à tête de la plateforme Afrostream. Nous avons...
Lire la suite