SARAH MERROUCHE, CRÉATRICE DÉTERMINÉE DE LET’S FOOD CONCEPT

C’est dans le garage de ses parents transformé en laboratoire de préparation culinaire que Sarah Merrouche concocte, ce vendredi, croquettes de thon à la thaïe et beignets de mil. A 27 ans, elle est à la tête de sa propre entreprise de traiteur événementiel spécialisé dans les saveurs du monde : Let’s Food Concept, qu’elle a créé en 2015 grâce aux Déterminés et sans aucune formation en cuisine. Zoom sur le parcours d’une auto-entrepreneuse débrouillarde.

« Il fallait que je me démène pour avoir des sous »

Il y a deux ans et demi, Sarah Merrouche a eu l’idée ingénieuse de miser sur les saveurs du monde pour monter sa boîte de restauration événementielle. « C’est suite à une rencontre avec un couple mixte d’origine marocaine et portugaise qui avait besoin d’un traiteur capable de proposer des spécialités halal de leurs pays, que j’ai compris qu’il y avait un bon filon à exploiter. » Et ça a marché. Aujourd’hui, en plus des fêtes, on fait appel à ses services pour des inaugurations et des cocktails d’entreprises. Parmi ses clients fidèles, elle compte de grandes chaînes de magasins comme Lidl et Sephora. Depuis la création de son entreprise, elle a effectué plus de 300 prestations.

Pourtant, Sarah Merrouche n’a jamais pris de cours de cuisine. Née à Paris en 1990, elle a passé une partie de son enfance à Vauréal (95) avant de s’installer à Jouy-Le-Moutier (95) avec ses parents. Après un DUT Technique de commercialisation et une licence de management des organisations, elle a du mal à trouver un boulot dans son domaine. Désespérée, pendant plusieurs années, elle multiplie les jobs alimentaires en devenant tour à tour hôtesse de caisse, vendeuse, réceptionniste de nuit, manutentionnaire et serveuse. « Je n’avais pas d’autres choix. Il fallait que je me démène pour avoir des sous », confie-t-elle, pensive. En 2014, elle se retrouve de nouveau au chômage.

« J’ai pensé à mes talents de cuisinière »

« Après avoir passé plusieurs mois à chercher un travail, en vain, j’ai eu envie de démarrer une activité à mon compte, mais je n’avais aucune expérience. » C’est alors qu’elle intègre la première promotion des Déterminés, une formation d’aide à l’entrepreneuriat, en partenariat avec le MEDEF. « Après ma formation, j’ai réfléchi à ce que je savais faire : depuis toute petite, j’aidais ma mère à cuisiner les repas à la maison. Et j’aimais beaucoup ça. Du coup, j’ai pensé à faire appel à mes talents de cuisinière pour créer mon entreprise », explique-t-elle.

Avec ses économies, elle songe d’abord à se lancer dans le commerce ambulant. « J’avais 4500 € en poche, je me suis acheté un food truck d’occasion sur Le Bon Coin » se souvient-elle. Durant quatre mois, elle vend dans son camion hamburgers, kebabs, hot-dogs et salades, mais le succès n’est pas au rendez-vous. « Je n’en vendais pas suffisamment pour vivre de mon commerce, raconte la jeune femme. »

« Pour réussir, je me suis inspirée des richesses de la banlieue »

Mais Sarah ne s’arrête pas à cet échec. En écoutant les demandes de ses clients, elle décide de revendre ses camions pour devenir un traiteur événementiel halal qui cuisine des spécialités de différents pays. En juin 2015, elle crée Let’s Food Concept.

Grâce à ses origines maghrébines et à sa mère, elle a acquis les bases de la cuisine orientale. Pour le reste, ayant grandi dans des quartiers multiculturels, Sarah a côtoyé des personnes de toutes les origines qui lui ont transmis leurs savoirs culinaires. « Je me suis inspirée des richesses et de la force de la banlieue pour rendre accessible, à tous, la gastronomie du monde. »

Grâce au réseau des Déterminés et à ses nombreuses rencontres lorsqu’elle enchaînait les petits boulots, Sarah Merrouche compte aujourd’hui plus de 400 clients différents. Et elle ne compte pas s’arrêter là. « Demain, mon ambition est de lancer ma propre marque de plats cuisinés de toutes les saveurs du monde, s’enthousiasme-t-elle, j’ai la rage de réussir ! »

Ecrit par
More from Sala Sall

SARAH MERROUCHE, CRÉATRICE DÉTERMINÉE DE LET’S FOOD CONCEPT

TweetezPartagez267PartagezEnregistrer267 PartagesC’est dans le garage de ses parents transformé en laboratoire de...
Lire la suite