ALLEN GUERRINI : LA GOURMANDISE ALLIÉE DU DIGITAL

Il est à peine l’heure du goûter que les odeurs d’épices du sous-sol de la cuisine de l’Uptown se font sentir à l’étage. Ce restaurant de la rue Francoeur, très cosy, aux allures de petit chalet, doit son nouveau concept culinaire à l’entreprise Allen Guerrini Limited (Ltd). L’une, experte des réseaux sociaux et de la communication, l’autre, chef de cuisine, formé chez les étoilés. Lindsay Allen-Guerrini, 28 ans et Fabrizio Guerrini, 26 ans, mettent leurs compétences et leurs cultures en commun, pour créer leur propre agence de consulting connectée dans le domaine de l’hôtellerie, la restauration et le café (HORECA). En couple depuis plus de neuf ans, les amoureux ont toujours voulu travailler ensemble. « On s’est dit : on se lance ! Si tu as peur, tu ne fais jamais rien ! », lâchent ces grands débrouillards.

« Dès janvier 2017, l’Uptown a été notre premier client, se remémore Fabrizio Guerrini. Le 1er octobre 2015, j’ai ouvert le restaurant en tant que chef de cuisine avec les trois propriétaires. Un an et demi après, je leur ai parlé de ma jeune entreprise, on s’est bien entendus et on a décidé de faire affaire. » Leur esprit et leur envie ont collé avec les siennes. Il leur propose alors une nouvelle carte. Chaque mois, les plats changent.

« C’est surtout des mariages et des assemblages de produits bruts dans les assiettes. Je fais part de mes émotions dans la cuisine. On propose de nouveaux concepts en fonction du cadre, de l’ambiance, de leurs désirs et de la clientèle. », explique celui qui a été chef de cuisine dans le prestigieux hôtel/restaurant Zebra Square dans le XVIe arrondissement de Paris, avant de lâcher : « C’est comme un relooking de mode, mais pour un resto ! ». Refonte de la carte, mais aussi conseils pour l’Up Town. Après six mois de contrat, ce restaurant du XVIIIe arrondissement de Paris vole maintenant de ses propres ailes. Il peut toujours compter sur la précieuse aide de l’entreprise Allen Guerrini Ltd en cas de besoin. Parmi leurs services ? Une épicerie pour les professionnels proposant des produits hauts de gamme venant du monde entier. Miel, truffes, huiles d’olive, chocolat, épices…

L’Italie et Haïti

Pendant que Fabrizio s’occupe de la comptabilité et du côté business de son bébé, Stanislas Triboulet, son adjoint et associé à 10 % des parts de l’entreprise, se charge de la cuisine et du management du personnel lors des missions. Mais l’histoire de cette jeune boîte est due surtout à cette belle histoire d’amour entre Lindsay et Fabrizio, tous les deux issus de milieux modestes. À 19 ans, la jeune femme débarque seule, dans l’Hexagone, depuis son Haïti natal. Alors qu’elle est encore étudiante en sociologie, Lindsay rencontre son futur mari à Chambéry. Lui se forme dans un lycée hôtelier. Fabrizio a commencé à cuisiner dès l’âge de 5 ans avec sa grand-mère en Italie. À 10 ans, ce grand gourmand déménage en France avec sa famille en important bien sûr sa passion pour la cuisine dans ses bagages.

Lindsay, elle, s’intéresse aux médias et découvre le métier de community manager auquel elle s’initiera ensuite. PrismaMedia, le Figaro… Elle passe par différents groupes de presse et prend de l’expérience avant de prôner le modèle du resto 2.0 dans le cadre de son entreprise : « Il y a un véritable boom de la cuisine sur le web. Il faut savoir faire évoluer sa structure pour toucher cette nouvelle génération très connectée. Pour donner envie aux gens de venir, cela passe aussi par la communication. » Pratiquement à 100 % sur le projet, Lindsay s’emploie à la communication de la boîte, vend des placements de publicités ou organise des jeux-concours pour des clients notamment, avec l’arrivée de Noël. « Avant Fabrizio était un peu réticent aux réseaux sociaux, maintenant c’est un fan. Parfois, il me demande lui-même, pourquoi je n’ai pas fait un post pour telle action. », plaisante la jeune femme.

En marche pour l’international

Il n’arrête pas les allées retours ! À peine rentré hier à Paris, Fabrizio doit repartir en Belgique le lendemain pour poursuivre sa mission de consulting, qui dure depuis trois mois. L’entreprise Allen Guerrini Ltd devrait signer un beau contrat en fin d’année avec un restaurant du pays voisin. « C’est une structure très ancienne, tout le concept est à refaire, souligne le jeune chef d’entreprise. En général, on voit comment fonctionne le restaurant, on dresse un cahier des charges de ce qui est à faire, à refaire, du matériel à racheter. On observe les problèmes au niveau du management et on fait beaucoup d’entretiens, avec les employés et le propriétaire. À partir du moment où le contrat est signé, on prend en charge le management du personnel nous-mêmes en appliquant une stratégie de formation. » À ses côtés pour l’épauler sur le terrain ? Son adjoint, Stanislas, resté en Belgique. Après avoir déterminé le nouveau concept, c’est vers Lindsay qu’ils se tourneront pour avoir un avis final et discuter de la stratégie de communication qui sera mise en place.

Basée à Paris, mais aussi à Londres pour le siège d’Allen Guerrini Ltd, l’entreprise vise également à l’avenir des clients sur le sol anglais, mais aussi en Amérique, en Asie, ou en Afrique. Avec ce projet, les jeunes gens n’espèrent pas juste gagner de l’argent, mais souhaitent réinvestir pour aider à construire des écoles et des infrastructures dans le pays d’origine de la jeune femme. « En s’associant à de petits producteurs de chocolat en Haïti et en ayant la main sur tout le processus de vente, l’idée c’est de vendre les fèves sans les sous-évaluer », s’enthousiasme le couple, des ambitions plein la tête pour 2018. Partis de rien, Lindsay et Fabrizio Guerrini éprouvent « beaucoup de fierté » et il y a de quoi.

More from Nassima Ouaïl

ALLEN GUERRINI : LA GOURMANDISE ALLIÉE DU DIGITAL

Il est à peine l’heure du goûter que les odeurs d’épices du...
Lire la suite