CAMILLE CONTRE GOLIATH

Imaginez que vous montiez une petite affaire, avec peu de moyens mais beaucoup d’enthousiasme. Vous portez votre projet à bout de bras et tout ce que vous obtenez vous le devez à la sueur de votre front. Soudainement, quelqu’un de plus fort, plus grand et plus expérimenté tente de vous dérober le fruit de votre labeur, provoquant ainsi chez vous un sentiment d’impuissance indescriptible.

Si un jour vous avez connu cette frustration vous vous retrouverez sûrement dans la petite anecdote que nous allons vous raconter. 

Cette histoire, c’est celle de Camille, jeune Youtubeuse originaire de la région parisienne. Avocate diplômée, enseignante et doctorante, c’est avant tout une passionnée de droit. A tel point que l’année dernière elle décide de créer « Camille Décode » sa petite chaine Youtube consacrée à l’actualité juridique. 

De l’affaire Booba contre Kaaris, en passant par les soldes, sans oublier la déchéance de nationalité, elle décrypte sans relâche les événements qui défraient la chronique avec un seul objectif : rendre le droit accessible à tous.

Le 23 septembre dernier, plusieurs de ses abonnés lui signalent que son concept a été repris par l’éditeur Dalloz. Pour ceux qui ne connaissent pas ce nom, Dalloz est au juriste ce que Nike ou Adidas est au sportif. Une référence quasi-absolue qui règne depuis plus d’un siècle sur le monde de la publication juridique.

Dans une vidéo d’1 min 30, ce géant s’amuse à « décoder » la récente loi Schiappa  en reprenant le nom de la vulgarisatrice  sans même avoir pris le soin de la contacter.

Abasourdie, Camille décide de faire part de son mécontentement en publiant sur Instagram une « story » dans laquelle elle fait état de la situation.

La réponse de la maison d’édition ne se fait pas attendre. Ces derniers affirment avoir agi en toute connaissance de cause et refusent catégoriquement de retirer leur publication, se targuant de leur ancienneté dans le domaine.

Face à cet entêtement Camille a décidé de publier une pétition afin de contraindre Dalloz à supprimer sa vidéo. Nous vous invitons à la signer, car nous avons fait le choix de toujours prendre le parti de ceux qui tentent de réaliser leurs rêves quels que soient les obstacles.

La raison du plus fort n’est pas toujours la meilleure.

Quelques heures après le bouclage de cet article, Camille nous a informé que Dalloz avait finalement modifié  le nom de sa vidéo. Un rétropédalage rendu possible par la forte mobilisation de la communauté de la youtubeuse. Cependant, la question de la relation existante entre les grandes marques et le « influencers » reste entière…

More from Abiola Ulrich OBAONRIN

INTERVIEW EMMANUEL MACRON // BONDY BLOG

Deuxième déplacement de l’ex-ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, depuis sa démission du...
Lire la suite